navigation

RFM invente l’interaction fictive entre animateurs 30 avril 2013

Posté par Le Transistor dans : Amusant,Le Mouv',MFM,RFM , trackback

Ca n’est plus un secret aujourd’hui, le recours aux interventions d’animateurs préenregistrées est devenue monnaie courante sur les radios musicales. Grâce aux évolutions numériques, la technique dite du « voice track » est quasi indécelable pour l’auditeur lambda : le DJ donne l’impression d’être en direct durant des heures derrière son micro pour annoncer ou désannoncer la programmation musicale, alors que l’ensemble de ses temps de paroles ont été préalablement enregistrés en quelques minutes et rentrés dans un automate de diffusion pour être balancées au bon moment sur les ondes.

RFM invente l’interaction fictive entre animateurs dans Amusant logo_mfm2011-150x150Certaines antennes utilisent ce procédé avec parcimonie pour des raisons pratiques (week-end, absences), et d’autres en usent et abusent, essentiellement pour des raisons économiques. A l’image du réseau MFM Radio, qui semble être par exemple aujourd’hui le champion de la pratique du voice track. Seulement 20% de l’antenne y est en direct, la matinale et le 16-19h, quand le reste de la semaine et le week-end sont essentiellement mis en boîte à distance par trois animateurs extérieurs qui changent de nom selon la station cliente.

logo-le-mouv-150x150 dans Le Mouv'Classiquement, ce mode de fabrication de la radio peut prêter à sourire lorsque la machine s’emballe ou bien se retrouve mal paramétrée, comme par exemple dans cet extrait déjà publié sur ce blog en 2009. Le journaliste est en direct, l’animatrice annonçant le flash est censée l’être mais ne l’est pas, et une erreur dans l’ordre des modules diffusés va créer une petite confusion sur l’antenne du Mouv’ (oui, le service public utilise également le voice track) :

Si les erreurs de manipulation peuvent engendrer quelques moments de radio amusants, il y a tout de même beaucoup plus drôle aujourd’hui : l’ingéniosité dont font preuve certaines antennes pour masquer la tromperie de l’enregistrement.
A ce petit jeu, RFM fait fort cette saison en inventant la fausse interaction entre animateurs !
logo_rfm2 dans MFMCe réseau, qui n’est pas par ailleurs un gros utilisateur du voice track et conserve une certaine spontanéité sur son antenne, utilise la technique essentiellement pour ses émissions spécialisées du week-end animées par les voix référentes de la semaine (Guillaume Aubert pour RFM Collector, Carl Defray pour le Hit RFM et Pat Angeli pour Night Fever).
Là où cependant la radio trompe davantage son monde que les autres, c’est à la fin des émissions, lorsque l’animateur en conserve est censé passer le relais à son successeur qui lui, est en direct.
Deux cas de figure se présentent alors. Il y a tout d’abord la technique de l’animateur enthousiaste qui ponctue et commente ce que son collègue enregistré dit. Ecoutons par exemple ici Carl Defray (en voice track) et Léo Cuenca (en direct) :

Oui oui, il s’agit bien de chiqué. Et tant pis pour la spontanéité et l’imprévu !

Deuxième subterfuge entendu sur RFM : plutôt que de se contenter d’une banale annonce, l’animateur enregistré salue son collègue et laisse passer une petite respiration pour que ce même collègue en direct puisse, chose plutôt cocasse, répondre naturellement à la voix virtuelle et réagir à ce qu’il entend !
Les exemples suivants permettent d’entendre dans cet exercice Guillaume Aubert (en voice track) et Vincent Richard (en direct) :


Oui, le second animateur se retrouve ainsi en train d’engager la conversation avec un fichier enregistré ! Curieux rendu, non ?  Ca ressemble bien à un classique passage d’antenne entre deux voix complices, ça a le goût de la convivialité en direct, mais il ne s’agit en fait que d’un stratagème pour rendre l’antenne en conserve moins figée.

Voilà donc une tendance bien ridicule ; une entourloupe qui ne changera certes pas fondamentalement la face de la radio, mais qui allonge un peu plus la liste des petites tromperies d’une industrie qui s’assoit de plus en plus sur le respect de l’auditeur.

Commentaires»

  1. Bonjour, quelle oreille ! Je voudrai ici proposer un contrepoint à la parodie : elle s’appelle une posture ou un faux-nez. Tous les matins du lundi au vendredi Patrick Cohen (le 7-9 sur Inter) et Pascale Clark (9-10) font semblant d’être complices, en sur-ajoutent et jouent en bouffons dans l’arène de l’infotainment. Pitoyable, vulgaire et bidon.
    Précision : je n’écoute pas cette galéjade digne de Tartuffe. Les auditeurs de France Inter, eux, ont demandé à ce que ce passage d’antenne soit intégré au podcast de l’émission de Clark.
    Ceci me semble bien plus triste que les tristes faux-nez que les radios privées (d’humain et d’humanité) truffent dans leurs antennes. La période est à l’effet surmultiplié par les résosocio et la complaisance des médias. Beurk !
    Je propose à tes lecteurs d’écouter cette petite causerie qui aura le mérite de remettre les pendules à l’heure, et de renvoyer la pavane permanente de Clark aux oubliettes de la radio.
    À bon écouteur, salut !
    http://tinyurl.com/c3nd2y9

    Répondre

  2. Bonsoir.

    Vous mettez que RFM fait ce passage antenne depuis cette année mais c’est le cas depuis déjà 3 saisons avec Carl et l’animateur de 19h. Une fois pour le jour de l’an, il a demandé à Sylvain Alexis de rester avec lui à 18h pour le Hit RFM alors que c’était Yann Arribard qui était à l’antenne avant. Et une fois, Carl n’a pas arrêté de parler de Sylvain Alexis alors que c’était le remplaçant qui prenait le relai et l’animateur a du improviser en disant à Carl qu’il l’avait appelé Sylvain Alexis alors qu’il s’appelait Rémi. Enfin bref, c’était raté pour le passage antenne.

    Autre chose : le meilleur des réveils en voice-track. Si vous voulez un exemple, écoutez demain matin à 6h. L’émission sera enregistrée. Ils ont déjà fait plusieurs émissions depuis un an et lors de la mort de Donna Summer, l’année dernière, ils avaient enregistré le meilleur des réveils le vendredi de l’ascension pour avoir un long week-end. Et Summer est morte le jeudi soir. C’est le journaliste qui a du faire les enchaînements pour proposer un titre de Donna Summer après chaque flash info.

    Répondre

    • Merci romano03 pour ces précisions. Effectivement ces différents bugs ne datent pas d’aujourd’hui, et la liste s’allonge ! Par contre, il me semble que le passage d’antenne chiqué de RFM Collector est apparu cette saison.

      Répondre

  3. non mais ou va la radio si on commence ce genre de tromperie.Que le 10 Mai 1981 semble bien loin.
    Je comprends de moins en moins ce milieu la,il n’y a aucun intérêt à faire ça.

    Répondre

  4. Ca se passe aussi sur RTL, comme on peut l’écouter sur les podcasts des émissions enregistrées et des émissions en direct qui se succèdent.

    Exemple le dimanche 19 mai dernier à 11h30 entre Vincent Perrot et Foucault & Jade.
    Vincent Perrot est en direct, le duo est enregistré. Du coup, le podcast de La Bonne Touche fut monté avant la diffusion antenne, et donc, sans la voix de Perrot.

    http://www.rtl.fr/emission/stop-ou-encore/ecouter/stop-ou-encore-du-19-mai-2013-7761518917 (écouter la transition à la fin du podcast)
    http://www.rtl.fr/emission/la-bonne-touche/ecouter/la-bonne-touche-du-19-mai-2013-7761519404 (écouter la transition vierge de Perrot au début)

    Répondre

  5. En écoutant depuis plusieurs semaines le 17-20 avec Guillaume Aubert et Sophie Coste, je me suis rendu compte que Sophie enregistrait ses chroniques et donc qu’une partie de l’émission était en voice-track alors que Guillaume Aubert est en direct pour les infos et les coups de fil pour faire gagner un voyage aux auditeurs. C’était le cas hier vendredi 31 mai.

    Répondre

  6. Pour précision, ça arrive quelques fois et pas tout le temps. Mais c’est régulier depuis quelques semaines qu’une ou deux fois par semaine ses chroniques et ses interventions soient enregistrées.

    Répondre

    • Merci Romano, j’écouterais ça à 19h pour voir la manière dont c’est foutu.

      Répondre

  7. C’était surtout les semaines où il y avait des jours fériés. J’ai pas pu enregistrer les interventions quand je m’en suis aperçu. Mais si Sophie Coste ne fait pas la météo à 17h et à 18h, c’est qu’elle n’est pas là et que ses interventions sont en voice-track.

    Répondre

  8. C’est bien navrant de voir comment les radios se foutent de la gueule de ses auditeurs,il y en a certaines on devraient fermer leurs antennes.

    Répondre

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus