navigation

Petit bêtisier de France Inter : 50 ans d’imprévus 7 décembre 2013

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Amusant,Anniversaires,Archives,France Inter,Radio France , trackback

letransistor_recherche-google_logo-france-inter

Après avoir égrené les différents indicatifs de France Inter à l’occasion de son cinquantenaire, Le Transistor poursuit sa balade sonore dans l’histoire de la station publique en proposant à présent un bêtisier non officiel de ses programmes.
Voici une compilation de huit moments de radio, dans lesquels le flux habituel de l’antenne vient à être troublé par un imprévu, léger ou non.
Tous les ingrédients habituels du bêtisier sont ici réunis : fou rire, problème technique, incident de direct, et même une chute en studio !


1973 – Kriss en roue libre

Dimanche 23 septembre 1973, 19 heures. A la fin de la tranche de L’Oreille en coin, Kriss relâche la pression dans un fou rire nerveux tout en s’efforçant d’annoncer le journal du flegmatique Patrick Lecocq.

1990 – La science de la chute
Lorsqu’un des invités de Marie-Odile Monchicourt tombe de sa chaise en direct, la présentatrice a du mal à reprendre le fil de sa pensée.

1992 – Demandez le programme
Un véritable cauchemar du direct : la journaliste découvre ici à la fin de son flash que plus aucun élément sonore ne peut être envoyé par la régie. Impossible donc de diffuser l’émission enregistrée qui suit, ni même de compter sur le secours d’une bande musicale. La présentatrice (que les fidèles de France Inter sauront identifier pour nous) se retrouve ainsi dans l’obligation très inconfortable de meubler l’antenne toute seule.

1999 – Des parasites sur l’antenne
Christophe Hondelatte a bien du mal dans ce duplex à cacher son agacement face aux parasites qui viennent entacher les propos de son interlocutrice.

2003 – France Inter.. mittents
31 juillet 2003, Franck Mathevon ne peut entamer la présentation du journal de 13 heures en raison de la subite irruption de manifestants dans son studio. Bertrand Vannier, directeur de la rédaction de France Inter, prend alors l’antenne avant de la rendre aussitôt. Suite à vingt minutes de musique, c’est avec Patrice Bertin, directeur adjoint de la rédaction, que les choses rentrent dans l’ordre.

2005 – France Inter… mittents (bis)
Nouvelle irruption de manifestants dans le studio du 7/9 de France Inter le 18 janvier 2005. Devant l’envie de débattre des précaires et intermittents, c’est un Stéphane Paoli hésitant qui fait part de ses doutes sur la poursuite du direct. Suite à une pause musicale obligée, c’est Patrick Roger qui reprend l’antenne depuis un nouveau studio non occupé, aidé de Patrice Bertin.

2009 – Les échos du bordel ambiant
A l’été 2009, Alain Maneval fait son retour sur les ondes avec l’émission Bon esprit. Lors du premier rendez-vous du 4 juillet, l’euphorie est telle en fin de programme que Maneval écorche le nom de la présentatrice qui suit et oublie totalement le lancement du journal d’Odile Martin.

2013 – Quand ça ne veut pas…
Le 26 novembre dernier, la publicité ne veut décidément pas partir à la fin du journal de Patrick Boyer. Le logiciel de diffusion semble remplacer systématiquement tous les messages de promotion par des reportages de la rédaction.


Sources :

- enregistrements personnels
- émission Radio Mémoire par Jean-François Remonté (France Inter)
- Ina.fr
- RadioActu
- CIP-IDF.org

Illustration : capture de Google Images le 5 décembre 2013

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus