navigation

Tout le monde il sait tout, tout le monde il écoute RTL 29 octobre 2012

Posté par Le Transistor dans : Archives,Cinéma,Publicité,RTL , ajouter un commentaire

Trouvée dans un Paris Match d’il y a tout juste quarante ans (7 octobre 1972), cette publicité pour RTL inspirée d’un des phénomènes cinématographiques français de l’année : Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, sorti cinq mois plus tôt.
Si le film écrit par Jean Yanne et Gérard Sire constitue une charge sévère contre un univers que connaît bien le duo : celui des stations périphériques parisiennes Europe 1 et RTL ; cette dernière n’hésite cependant pas à récupérer l’effet de mode de l’époque et à le détourner pour faire sa propre promotion.
Ainsi va l’impitoyable monde de la communication où une oeuvre se retrouve finalement à servir le sujet qu’elle dénonçait à l’origine.

Tout le monde il sait tout, tout le monde il écoute RTL dans Archives letransistor_publicite-rtl-octobre1972-petite

 

La radio particulièrement à l’honneur dans le cinéma français en 2012 11 janvier 2012

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Cinéma,Radio France , ajouter un commentaire

La promotion actuelle qui entoure le film « Parlez-moi de vous » offre l’occasion de rappeler que trois longs métrages français ayant pour cadre le milieu radiophonique sortent en 2012 sur les écrans .

La radio particulièrement à l’honneur dans le cinéma français en 2012 dans Actualité parlezmoidevous_radiofrance

« Parlez-moi de vous » inaugure donc cette série ce mercredi. On y retrouve Karin Viard en animatrice misanthrope d’une émission de dialogue avec les auditeurs sur une grande chaîne nationale (on devine France Inter) ; le rendez-vous est diffusé chaque soir de 21h à 23h et s’intitule « A vous et librement ».  Si le monde radiophonique sert de décor à la base de l’histoire, ce film de Pierre Pinaud se veut surtout une comédie tendre sur la solitude, l’incommunicabilité et les relations familiales.
Image de prévisualisation YouTube

Dans trois mois, le 11 avril 2012, le public amateur de rire plus facile et de casting à la mode est invité à guetter la sortie du film « Radiostars » (de Romain Lévy), narrant le quotidien des animateurs vedettes d’une radio jeune. Clovis Cornillac et Manu Payet y campent Arnold et Alex, présentateurs de la matinale le « Breakfast Club » sur Blast FM. Déconnectés de la réalité, ces rois de la vanne sont envoyés à la rencontre de leur public provincial pour enrayer la chute d’audience enregistrée par leur show. Un rôle sur mesure pour Manu Payet qui a, rappelons le, véritablement tenu le micro d’un « morning » durant quatre saisons dans le « 6-9 » d’NRJ de 2002 à 2006.
Certaines scènes du film utilisent les locaux de RTL Group, rue Bayard à Paris, comme décors.

radiostars_blastFM dans Cinéma

Dans un tout autre genre, et sûrement plus excitant pour les cinéphiles et radiophiles, sort le 29 août sur les écrans un documentaire de Nicolas Philibert intitulé « La Maison de la radio ». Le réalisateur de « Etre et avoir » a filmé durant six mois studios, bureaux et recoins de la maison ronde pour rendre compte du travail des différents corps de métier qui fabriquent la radio publique.
Gageons que le regard aiguisé de Philibert et son style sans fioritures permettront un bel objet cinématographique sur la radio, avec davantage de relief et d’originalités que les habituels reportages « en immersion chez les grandes voix » vus régulièrement à la télévision.

Sources : Télérama.fr, Canalplus.fr, Allocine.fr

Décès de Michel Boujut, amateur de l’imaginaire cinématographique à la radio 29 mai 2011

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Archives,Cinéma,Création sonore,France Inter,Radio France , ajouter un commentaire

Ecrivain et journaliste spécialisé dans le domaine du cinéma, Michel Boujut est décédé aujourd’hui à Paris.
Si les différentes nécrologies publiées retiendront surtout ses chroniques dans Charlie Hebdo et l’émission Cinéma Cinémas qu’il produisit sur Antenne 2, ce blog tenait à saluer également l’homme de radio qu’il fut.

Les auditeurs de France Inter se souviendront notamment de certaines de ses productions radiophoniques sur le septième art, comme Cinéma, villes ouvertes (été 1993), Ca commence comme ça (été 1999), Amours, roulottes et cinéma (été 2000), ou bien L’Inspecteur Boujut fait son cinéma diffusée en 1996 :

Sur France Inter toujours, Michel Boujut donna également dans le feuilleton radiophonique en écrivant avec Jacques Tardi Le Perroquet des Batignolles, une création maline en 110 épisodes qui enchanta les après-midi de la chaîne en 1997. En voici un extrait de cinq minutes :

 

La radio au service du cinéma 22 décembre 2009

Posté par Le Transistor dans : Cinéma,France Culture,Radio France , ajouter un commentaire

logofranceculture.jpg  Difficile de passer une semaine sans conseiller l’écoute de « Mégahertz »… L’émission de France Culture était ce samedi consacrée à « la radio au cinéma » ; et plutôt que de s’intéresser classiquement aux films « qui parlent de radio », Joseph Confavreux a choisi d’évoquer les oeuvres dans lesquelles un moment de radio sert une intrigue, une ambiance, un dialogue…
Un parti pris passionnant et assez inédit à écouter sur le site de France Culture.

 

 

Disparition du critique cinéma d’RTL 25 octobre 2009

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Cinéma,RTL , ajouter un commentaire

RTL a annoncé ce matin la disparition de celui qui fut le monsieur cinéma de la station durant 50 ans : Rémo Forlani.
Une page spéciale consacrée à cette voix marquante est disponible sur le site internet d’RTL.

 

123

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus