navigation

Atlas de la radio (6) : les meilleures audiences départementales des Médialocales 2013-2014 29 juillet 2014

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Audiences,Cartographie,Europe 1,France Bleu,France Info,France Inter,Locales,NRJ,RMC,RTL , ajouter un commentaire

Après avoir visualisé la répartition des meilleures audiences cumulées par région, l’analyse des résultats de l’enquête Médialocales de l’institut Médiamétrie nous permet aujourd’hui une cartographie plus fine des radios les plus écoutées par département sondé.
Une représentation à comparer avec celle réalisée l’an passé pour identifier quelques changements apparus localement après la saison radiophonique 2013-2014.

letransistor_aout2013_carte-medialocales-departements_2012-2013_ptite

departements_carte_medialocales_2013-2014_letransistor

A l’image des sondages nationaux dans lesquels NRJ grignote vague après vague le leadership de RTL, quatre départements voient le réseau musical prendre la tête des audiences cumulées devant la généraliste : l’Aube, la Côte-d’Or, la Haute-Saône à l’Est, et le département de la Charente à l’Ouest.
RTL perd également de sa superbe dans le Maine-et-Loire, où la régionale Alouette lui passe devant. En revanche, la station de la rue Bayard profite d’une désaffection forte pour France Inter dans les Côte-d’Armor, le Morbihan, et en Charente-Maritime, et devient ainsi la première radio de ces territoires.

France Inter connaît en outre des difficultés en Loire-Atlantique où NRJ la devance dorénavant, dans le Finistère où Europe 1 profite de son coup de mou, et dans les Hautes-Alpes où la locale Alpes 1 devient la première radio du département.
Le service public rencontre aussi quelques problèmes dans le Vaucluse et la Drôme : France Bleu n’y est plus la radio la plus écoutée, remplacée par NRJ et RMC.
France Bleu Périgord passe en revanche devant NRJ en Dordogne, et France Info fait de même en Haute-Savoie.

Du côté des stations privées locales ou régionales, outre Alpes 1 qui tire son épingle du jeu dans les Hautes-Alpes, Alouette, 100% et Tendance Ouest sont toujours incontournables dans leurs fiefs (Vendée, Tarn et Manche).
Cette saison enfin, Wit FM en Gironde et Magnum la Radio dans les Vosges n’apparaissent plus sur la carte, devancées respectivement par RMC et RTL.

A lire sur le même sujet :
L’atlas de l’audience radio en France (première partie)
L’atlas de l’audience radio en France (deuxième partie)
Atlas de la radio (3) : recensement des stations FM métropolitaines
Atlas de la radio (4) : une visualisation des déserts radiophoniques
- Atlas de la radio (5) : les meilleures audiences régionales des Médialocales 2013-2014

Atlas de la radio (5) : les meilleures audiences régionales des Médialocales 2013-2014 28 juillet 2014

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Audiences,Cartographie,France Bleu,France Inter,NRJ,RMC,RTL , 9 commentaires

Publiés la semaine passé, les résultats locaux des audiences de l’institut Médiamétrie, « les Médialocales », offrent une photographie de l’écoute radio pour trois échelons géographiques : l’agglomération, le département et la région (hors Ile-de-France).

Au plan régional, Le Transistor avait déjà publié en 2010 une cartographie des stations les plus écoutées. Rebelote quatre ans plus tard, avec une nouvelle représentation permettant d’identifier quelques évolutions territoriales concernant les principaux acteurs radiophoniques du pays.

blog-letransistor_carte-resultats-medialocales-regions-2013-2014

Entre 2010 et 2014, c’est l’hégémonie de RTL qui est attaquée dans quatre régions : NRJ la détrône en effet en Nord-Pas-de-Calais, en Haute-Normandie et en Auvergne ; en Franche-Comté, c’est le réseau France Bleu qui lui chipe la première place.

NRJ occupe également à présent la tête des audiences cumulées dans la région Aquitaine à la place de France Inter, et reste la radio la plus écoutée en Alsace et en Languedoc-Roussillon.

Pour le reste du territoire, les régions Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes restent fidèles à France Inter, RMC est toujours incontournable en PACA, les locales de France Bleu sont très appréciées en Limousin et Basse-Normandie, et RTL demeure une référence dans huit régions du nord du pays (Bretagne, Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Centre, Bourgogne, Picardie, Champagne-Ardenne et Lorraine).

A lire sur le même sujet :
L’atlas de l’audience radio en France (première partie)
L’atlas de l’audience radio en France (deuxième partie)
Atlas de la radio (3) : recensement des stations FM métropolitaines

Atlas de la radio (4) : une visualisation des déserts radiophoniques

Quarante bougies sur l’antenne de RMC à Roumoules 15 juillet 2014

Posté par Le Transistor dans : Anniversaires,Archives,Histoire,RMC , ajouter un commentaire

Logo_RMC_1974 copie

Il y a quarante ans, le 15 juillet 1974, les premiers tests du nouvel émetteur de Radio Monte-Carlo à Roumoules (près de Digne) démarraient, trois mois avant sa mise en service sur 1400 mètres grandes ondes.

La guerre des ondes longues

C’est une date clé dans l’histoire de la station monégasque car sa zone de diffusion va alors s’accroître considérablement.
Nous sommes alors en pleine guerre des ondes (longues). Europe 1 et RTL viennent d’augmenter la puissance de leurs émetteurs situés respectivement en Allemagne de l’Ouest et au Luxembourg. Ce qui permet aux deux rivales d’être reçues plus au sud, notamment à Lyon. Par ailleurs l’ORTF (la radio-télévision publique) fait doubler la puissance de l’émetteur de France Inter à Allouis.

Le problème de Roumoules

L’ORTF tente de s’opposer à la construction de l’émetteur de RMC au nom du monopole d’Etat sur les ondes de radio et de télévision. Sans succès. Il faut dire que RMC est une station privée dont l’Etat est actionnaire à 86 % via la SOFIRAD et que la radio monégasque émet déjà depuis le col de la Madone dans les Alpes maritime. Ca aide. Toutefois en février 1980, le tribunal administratif juge que cette installation est illégale. Sans effet…

Radio Monte-Carlo booste son audience

La mise en service de ce nouvel émetteur a eu des effets immédiats sur l’audience de RMC. L’effet Roumoules se fait très vite sentir. L’année suivante, la radio obtient un taux d’écoute de 7,1% soit un bond de 40 % ! Deux ans plus tard, elle a grimpé à 11 %. Surtout au détriment de France Inter qui se plaint d’une réception gênée par le nouvel émetteur de Roumoules.

Qu’écoutait-on il y a quarante ans sur RMC ?

Lors de la mise en service de l’émetteur de Roumoules en octobre 1974, on pouvait entendre Georges de Caunes entre 14 h et 15 h, Franck Lipsik dans Taxi, une émission pour les jeunes  de 17 h à 18 h, Jean-Pierre Foucault de 10h à 12h et de 16h à 17h et Julien Lepers de 19h à 21h.

Retrouvons le son de Radio Monte-Carlo sur les grandes ondes avec deux enregistrements de 1980, dont un jingle pour l’animateur Frédéric Gérard.

Frédéric – RadioBrest.net

Emissions de radio : un top 15 des titres cinéphiles 15 mai 2013

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Amusant,Cinéma,Europe 1,France Culture,France Inter,Le Mouv',RMC,RTL,Sud Radio,Titres,Top 10 , 1 commentaire

Emissions de radio : un top 15 des titres cinéphiles dans Actualité affiche2013_festival-de-cannes

En ce 15 mai 2013, l’ouverture du 66ème festival de Cannes nous offre l’occasion idéale pour mélanger radio et cinéma.
Entamée le mois dernier, notre déambulation dans l’histoire des titres d’émissions radiophoniques peut s’enrichir aujourd’hui d’un nouveau chapitre consacré aux appellations inspirées par des œuvres cinématographiques.
Voici donc un top 15 des émissions de radio dont le titre fait référence à un film. Clins d’œil appuyés, jeux de mot douteux, et titres éponymes, il y en a pour tous les goûts dans cet hommage au septième art.

1
 Certains l’aiment slow (Totem, 2000-2013)
- D’après Certains l’aiment chaud de Billy Wilder (1959)

2 Itinéraire d’un auditeur gâté par Jean-Sébastien Petitdemange et Eric Jean-Jean (RTL, 2010-2013)
- D’après Itinéraire d’un enfant gâté de Claude Lelouch (1988)

3 L’après-midi est un long fleuve tranquille par Patrick Le Gac (Wit FM, 1992-1993)
- D’après La vie est un long fleuve tranquille d’Etienne Chatiliez (1988)

4 Les choses de la nuit par Jean-Charles Aschero (France Inter, 1976-1996)
- D’après Les choses de la vie de Claude Sautet (1970)

5 Le bonheur est dans le Sud  (Sud Radio, 1998-2005)
- D’après Le bonheur est dans le pré d’Etienne Chatiliez (1995)

6 Regarde les hommes changer par Frédéric Taddeï (Europe 1, 2005-2011)
- D’après Regarde les hommes tomber de Jacques Audiard (1994)

7 La fureur de rire par Eric Thomas et Pierre Galibert (Sud Radio, 1996-1997)
- D’après La fureur de vivre de Nicholas Ray (1955)

8 Little miss sunday par Charline Roux (Le Mouv’, 2013)
- D’après Little miss sunshine par Jonathan Dayton et Valerie Faris (2006)

9 Starface par Michel La Rosa (France Inter, 1992)
- D’après Scarface de Howard Hawks (1932)

10 French connexion (Le Mouv’, 2006-2008)
- D’après French connection de William Friedkin (1971)

11 Tenue de soirée par Jean-Claude Brialy (Europe 1, 1986-1991)
- D’après Tenue de soirée de Bertrand Blier (1986)

12 Les grandes gueules par Alain Marschall et Olivier Truchot (RMC, 2004-2013)
- D’après Les grandes gueules de Robert Enrico (1965)

13 Les passagers de la nuit par Thomas Baumgartner (France Culture, 2009-2011)
- D’après Les passagers de la nuit de Delmer Daves (1947)

14 La grande évasion par Yann Fernandez (Sud Radio, 1994-1995)
- D’après La grande évasion de John Sturges (1963)

15 Planète interdite par Christophe Crénel (Le Mouv’, 2009)
- D’après Planète interdite de Fred M. Wilcox (1956)

Illustration : affiche du 66ème festival de Cannes 

Emissions de radio : un top 10 des titres les plus loufoques et décalés 12 avril 2013

Posté par Le Transistor dans : Amusant,Europe 1,France Inter,RMC,RTL,Sud Radio,Titres,Top 10 , ajouter un commentaire

Emissions de radio : un top 10 des titres les plus loufoques et décalés  dans Amusant les-tontons-flingueurs_blier-casque

En ce mois d’avril 2013, le cinquantenaire du film « Les Tontons Flingueurs » est le prétexte tout trouvé pour rechercher dans l’histoire des programmes radiophoniques dix titres d’émissions que l’on dirait tout droit échappés du cerveau de Michel Audiard.

Ce sont bien entendu des titres de programmes comiques (hors feuilletons), cultes ou éphémères, et diffusés sur les stations périphériques des années 50 aux années 2000. Avec bien sûr des petits bouts de Francis Blanche dedans, « éparpillés façon puzzle ».

Voici le top 10 des titres d’émissions de radio les plus loufoques ou décalés :

1 Qu’est-ce qu’on peut faire d’autre à cette heure là, un dimanche matin, tiens mets donc la radio au moins y’a d’la musique par Francis Blanche (Europe 1, années 60)

2 Quand j’entends le mot culture, je sors mon transistor par Jean Yanne (Radio Luxembourg, 1964-1969)

3 Le syndrome de ma sœur quand la caravane passe par Michel Lagueyrie (Europe 1, 1982-1983)

4 Si c’est pour la culture, on a déja donné par Pierre Desproges et Valérie Mairesse (RMC, 1981-1982)

5 Les kangourous n’ont pas d’arêtes par Francis Blanche (Europe 1, 1967)

6 Ferme la fenêtre pour les moustiques par Laurent Ruquier (France Inter, 1991)

7 On n’est pas là pour se faire engueuler par Coluche (Europe 1, 1978-1979)

8 Dans une heure, je mange chez ma mère par Raphaël Mezrahi (France Inter, 1999)

9 Dans sa tête ils sont plusieurs par Freud (Sud Radio, 2000-2001)

10 J’y vais comme ça ou j’mets ma veste ? par Gérald Sibleyras, Sylvie Perez, Jean Dell et Christiane Bopp (France Inter, 1998)

Source illustration : cinema-français.fr

123

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus